Nous vous l’annoncions dans un précédent article, c’est maintenant chose faite: la validité des chèques repas passe de 3 mois à 1 an. Cette nouvelle validité a été officialisée dans une loi, adoptée il y a quelque mois par la Chambre mais publiée début août au Moniteur. Aucune date n’a été mentionnée dans cette loi. Dès lors,l’entrée en vigueur de cette nouvelle validité interviendra 10 jours après la publication, à savoirle 11 août 2013.

La principale raison qui a poussé le gouvernement à prolonger la validité des chèques repas est d’éviter les chèques périmés. En effet, ne pas dépenser ses chèques repas dans les délais est une perte pour l’employé (qui n’utilise pas tout son pouvoir d’achat), pour l’employeur (qui a payé ces chèques à la société émettrice) et pour l’économie.

Chaque année, plus de 250 millions de chèques repas sont distribués en Belgique en complément du salaire. Pourtant, 0,3% à 0,4% de ces chèques ne sont pas utilisés car ils sont périmés. Cela représente 10 millions € qui ne sont pas dépensés dans les commerces.

Les chèques repas électroniques : une autre alternative ?

La prolongation de la validité intervient 16 mois après l’instauration des chèques repas dans leur version électronique. Cette action est un premier pas vers un système plus économique. Cependant, le directeur général du Secrétariat Social UCM (Union des Classes Moyennes) conseille également une généralisation des chèques repas sous forme de carte car ceux-ci sont jugés plus fiables, plus écologiques et plus économiques.

En effet, ce format est moins coûteux car les frais d’impression, de mise sous enveloppe et d’envoi mensuel de la version papier sont à charge de l’employeur. Avec la version électronique, le système est beaucoup plus simple car la distribution des chèques repas ne demande pas d’organisation particulière ni de mobilisation du personnel.

Aujourd’hui, 2/3 des utilisateurs des chèques repas sont restés au format papier contre 1/3 pour le format électronique. Mais avec la généralisation des chèques repas en version électronique et la diminution des coûts administratifs pour les entreprises,cette tendance devrait bientôt s’inverser.

Recevez une offre sur mesure pour des chèques repas

Remplissez le formulaire ci-dessus et recevez des devis sans engagement.

Cela fait déjà quelques mois que la proposition de loi de Rik Daems (Open Vld) et Etienne Schouppe (CD&V) de supprimer les titres repas fait débat. Leur volonté ? Remplacer les titres repas octroyés aujourd’hui aux salariés par un montant net versé sur leur compte, en complément de leur salaire. S’en est alors suivi de…

Lisez plus

Le chèque repas est sur toutes les lèvres. La proposition de loi du sénateur Rik Daems (Open VLD) de supprimer les titres restaurants passe ce mercredi 12 février 2014 devant la commission « Finances » du Sénat. Si cette proposition est validée, c’est un véritable changement qui s’opèrera au sein des entreprises. Mais ce changement…

Lisez plus

Depuis septembre 2013 en France, certains distributeurs automatiques de boissons et/ou snacks acceptent les titres restaurants comme mode de paiement. Cette nouveauté découle d’un accord établit entre la Navsa (Chambre syndicale de la distribution automatique) et la CNTR (Commission Nationale des Titres Restaurants). L’accord a été officialisé dans une charte signée le 16 juillet 2013…

Lisez plus

Depuis quelque temps, le débat sur la suppression des chèques repas prend de plus en plus d’ampleur. En effet, après la proposition de trois partis flamands de mettre fin à ce système en avril dernier, c’est aujourd’hui le ministre de l’économie Johan Vande Lanotte qui relance le sujet. Ces différents membres politiques désirent réformer le…

Lisez plus