Avantages chèques repas

Refuser des chèques repas pour une hausse de salaire : intéressant ?

cheque repas ou salaire

Certains travailleurs souhaiteraient parfois remplacer leurs chèques repas ou éco-chèques par une hausse de salaire qu’ils pourraient dépenser comme bon leur semble, peu importe le produit. Mais quels sont les impacts d’une telle conversion ? Est-ce réellement intéressant pour l’employé ? Et qu’en est-il de l’employeur ?

L’impact salarial des chèques repas

Le contrat de travail implique une rémunération de l’employeur par rapport au travail fourni par l’employé. Les conditions et les modalités de cette rémunération sont précisées dans ce contrat.

Le salaire ainsi octroyé sera à la base du calcul des cotisations de sécurité sociale (pour l’employeur et l’employé) et de l’impôt sur le revenu. De ce fait, le salaire « classique » représente un coût important et des initiatives parallèles ont été mises en place comme les chèques repas et les éco-chèques pour alléger ce coût.

Ces avantages dits extra-légaux sont ainsi inclus dans le salaire des employés mais sont exonérés des cotisations sociales et des impôts s’ils respectent certaines conditions. C’est cette exonération qui rend les chèques repas intéressants aussi bien pour les employeurs que les employés.

Dès lors, convertir les chèques repas en augmentation salariale n’est donc pas avantageux, que ce soit du point de vue de l’employeur qui ne veut pas augmenter ses coûts ou du point de vue de l’employé qui ne veut pas diminuer son salaire net.

Exemple chiffré :

Maximum 250€ d’éco-chèques peuvent être octroyés chaque année :
1. L’employé reçoit 250€ d’éco-chèques :

  • Somme reçue par l’employé en net = 250€
  • Coût pour l’employeur = 250€ + frais administratifs
2. Les 250€ d’éco-chèques sont remplacés par une augmentation salariale :

  • L’employeur veut maintenir ses coûts: un peu plus de 250€
  • Somme reçue par l’employé en brut = +/-185€
  • Somme reçue par l’employé en net (après déduction ONSS et précompte professionnel) = +/-100€
⇒ En convertissant ses éco-chèques en augmentation salariale, l’employé perd +/-150€ net. La même situation se passe pour les chèques repas.

Chèques repas ou éco-chèques ? Trouvez ici votre fournisseur

Remplissez le formulaire ci-dessus et recevez des devis sans engagement.

Catégories:


Tags: