L’utilisation des chèques repas papier est entrée dans les habitudes de consommation des Belges. Cependant, depuis le 1er décembre 2011, il est possible de profiter de cet avantage extra-légal en version électronique. Mais comme toutes les nouvelles technologies, les utilisateurs ont besoin d’un certain temps d’adaptation. Pour les aider à mieux l’intégrer, voici un mode d’emploi des chèques repas électroniques.

Étape 1: Activer la carte

L’employé peut recevoir la carte des chèques repas électroniques de 2 façons :

  • Directement de son employeur (alors la carte est déjà activée)
  • Par courrier (alors il doit activer lui-même la carte).

Pour activer sa carte soi-même, rien de plus simple. Il suffit d’utiliser le code d’activation reçu via un autre courrier. Une adresse ou un numéro est joint à ce code. Il faut alors contacter le service concerné et se laisser guider par ses instructions.

Après l’activation de la carte électronique, il est nécessaire de créer un profil utilisateur. Pour cela, un code d’identification est envoyé avec la carte. Ce code permet de se connecter au site Internet de l’émetteur des chèques repas électroniques et d’y créer son profil. Celui-ci permet de :

  • Consulter son solde et les dernières transactions effectuées.
  • Faire opposition à la carte en cas de vol ou de perte.
  • Recevoir des promotions.
  • Changer de code PIN.
  • Connaître les enseignes qui acceptent les chèques repas électroniques.

Étape 2: Créditer la carte

Chaque mois, au lieu de recevoir ses chèques en version papier, l’employé verra sa carte automatiquement créditée de la valeur des chèques repas électroniques à laquelle il a droit. Il sera prévenu de chaque recharge par e-mail. Il en reçoit également un lorsque la date d’expiration approche.

L’employé peut consulter son solde et les dates d’expiration de 3 manières:

  • En ligne, via son profil utilisateur.
  • Par téléphone.
  • Sur les tickets de caisse des achats qu’il a réglés avec la carte.

Étape 3: Utiliser la carte

Pour permettre la rapidité d’utilisation, la carte pour les chèques repas électroniques fonctionne sans code PIN. Mais il est toujours possible d’en mettre un sur demande.

La carte électronique peut fonctionner selon 2 technologies:

  • « Contact » : la carte est insérée dans le terminal. Le montant s’affiche et si celui-ci est correct, il suffit d’appuyer sur OK.
  • « Contactless » : certaines installations ne nécessitent pas que la carte soit insérée dans le terminal. Il suffit simplement de la passer à proximité du terminal.

Comme pour une carte de paiement classique, le terminal vous informera si la transaction a été correctement réalisée ou si elle est refusée.

On peut reconnaître les commerçants acceptant les chèques repas électroniques grâce à l’autocollant sur leur vitrine. Il est également possible d’avoir une liste de ces commerçants sur le site Internet de la société émettrice de la carte.

Profitez des avantages des chèques repas électroniques

Remplissez le formulaire ci-dessus et recevez des devis sans engagement.

Afin de simplifier la gestion et l’utilisation des titres repas, les entreprises émettrices proposent depuis janvier 2012 une version électronique de cet avantage extra-légal. Les chèques repas électroniques, bien que beaucoup décriés, rencontrent de plus en plus de succès, ce qui pourrait les amené à remplacer définitivement la version papier d’ici quelques années.

Lisez plus

L’octroi des chèques repas représente l’avantage extra-légal le plus pratiqué en entreprise. Cependant, bon nombre de ces entreprises regrettent la lourdeur administrative des chèques repas en version papier. En effet, chaque mois, elles doivent les compter, les vérifier et les distribuer.Une solution s’offre alors à elles: les chèques repas électroniques. Mais quels sont les avantages…

Lisez plus

Les cartes électroniques sont devenues incontournables dans notre vie. Il était donc de toute logique que les maisons émettrices des chèques repas se lancent à la recherche d’un équivalent électronique pour le titre repas « papier ». Mais il fallait surmonter quelques obstacles juridiques avant de pouvoir mettre en place cette alternative pratique et moderne….

Lisez plus