Depuis septembre 2013 en France, certains distributeurs automatiques de boissons et/ou snacks acceptent les titres restaurants comme mode de paiement. Cette nouveauté découle d’un accord établit entre la Navsa (Chambre syndicale de la distribution automatique) et la CNTR (Commission Nationale des Titres Restaurants). L’accord a été officialisé dans une charte signée le 16 juillet 2013 par les deux organismes français mais entrée en vigueur seulement en Septembre.

La charte encadrant l’utilisation de titres restaurants dans les distributeurs automatiques émet cependant quelques restrictions :

  • Les titres restaurants ne peuvent être utilisés que pour des distributeurs installés sur un lieu de travail (et acceptant ce mode de paiement). Aucun distributeur installé dans un lieu public ne peut les accepter.
  • La monnaie ne peut pas être rendue par le distributeur automatique sur le titre restaurant mais plusieurs produits peuvent être payés avec un même chèque.
  • Seules les préparations alimentaires directement consommables ou à réchauffer ou à décongeler peuvent être réglées avec des titres restaurants. C’est pourquoi, chaque année, les sociétés exploitantes devront soumettre une liste mise à jour des articles distribués et éligibles aux titres restaurants. Cette liste devra être ensuite validée par la CNTR.

Pourquoi autoriser les titres restaurants dans les distributeurs ?

Ce nouveau mode de paiement était demandé depuis 10 ans par les sociétés de distribution automatique. Cette volonté concorde avec leur tendance au développement. En effet, l’offre proposée par ces distributeurs s’élargit de plus en plus. Aujourd’hui, nous pouvons trouver des produits tels que des soupes, des sandwichs, des fruits, des salades,… Le but est de pouvoir répondre à tous les besoins alimentaires. Accepter les titres restaurants entre donc également dans cette volonté de satisfaire les demandes des consommateurs.

De plus, pouvoir utiliser les titres restaurants avec ce genre de machine permet de diminuer leurs limites d’utilisation souvent contestées.

Adoptez le système des titres restaurants dans votre entreprise

Remplissez le formulaire ci-dessus et recevez des devis sans engagement.

Cela fait déjà quelques mois que la proposition de loi de Rik Daems (Open Vld) et Etienne Schouppe (CD&V) de supprimer les titres repas fait débat. Leur volonté ? Remplacer les titres repas octroyés aujourd’hui aux salariés par un montant net versé sur leur compte, en complément de leur salaire. S’en est alors suivi de…

Lisez plus

Le chèque repas est sur toutes les lèvres. La proposition de loi du sénateur Rik Daems (Open VLD) de supprimer les titres restaurants passe ce mercredi 12 février 2014 devant la commission « Finances » du Sénat. Si cette proposition est validée, c’est un véritable changement qui s’opèrera au sein des entreprises. Mais ce changement…

Lisez plus

Depuis quelque temps, le débat sur la suppression des chèques repas prend de plus en plus d’ampleur. En effet, après la proposition de trois partis flamands de mettre fin à ce système en avril dernier, c’est aujourd’hui le ministre de l’économie Johan Vande Lanotte qui relance le sujet. Ces différents membres politiques désirent réformer le…

Lisez plus

Nous vous l’annoncions dans un précédent article, c’est maintenant chose faite: la validité des chèques repas passe de 3 mois à 1 an. Cette nouvelle validité a été officialisée dans une loi, adoptée il y a quelque mois par la Chambre mais publiée début août au Moniteur. Aucune date n’a été mentionnée dans cette loi….

Lisez plus